Éclaircissement par rapport à la mise en échec progressive

Éclaircissement par rapport à la mise en échec progressive

octobre 10, 2021 0 Par Officiels SagLac

 

En juin dernier, Hockey Québec a appliqué une modification importante à la règlementation par rapport à la mise en échec corporelle. En effet, toutes les divisions qui autorisaient la mise en échec corporelle (à l’exclusion de certaines ligues provinciales) sont désormais soumises à la mise en échec progressive. En voici la définition :

La mise en échec progressive est une mise en échec corporelle initiée, en tout temps, par une action visant le bâton du joueur adverse ayant comme objectif premier de lui faire perdre la rondelle ou de la récupérer, et ce, partout sur la patinoire.

Repéré à : Livre des règlements administratifs, Hockey Québec, 2021

À noter que les autres types d’infraction (obstruction, donnée de la bande, coup à la tête, mise en échec par derrière, etc.) sont toujours à considérer.

Jouer la rondelle ne signifie pas toucher de la toucher, mais bien de faire une action visant cette dernière. Un joueur n’ayant pas son bâton avec la surface de jeu ne peut pas être considéré comme jouant la rondelle.

Dans notre région, voici la liste des catégories soumises à cette règlementation :

RSEQ

  • M16 / Cadet D1 & D2
  • M18 / Juvénile D1 & D2

LHEQ 

  • M15/ BANTAM AAA R. Et AAA
  • M18 / MIDGET ESPOIR

Ligue de hockey Junior-M18 du Saguenay Lac-St-Jean (J.M.S)

  • M18 / MIDGET BB
  • JUNIOR AA

Voici maintenant quelques séquences vidéos pouvant permettre de bien comprendre la situation :

Exemple 1 

Décision : Sur cette séquence, bien que le joueur des blancs soit en situation de face-à face avec le joueur noir, il fait l’action de jouer la rondelle. Ainsi, la mise en échec peut être appliquée. AUCUN APPEL DE PUNITION

___________________________________________________________________________________________________________________

Exemple 2

Décision : Sur cette séquence, le joueur des blancs patine dans la même direction que le joueur noir. De plus, il y va dans l’intention de récupérer la rondelle. Il joue la rondelle. Ainsi, la mise en échec peut être appliquée. AUCUN APPEL DE PUNITION

___________________________________________________________________________________________________________________

Exemple 3

Décision : Sur cette séquence, le joueur des noirs patine dans la même direction que le blanc (les deux sont en direction du filet, même si noir est en patin arrière)  De plus, il y va dans l’intention d’enlever la rondelle à son adversaire. Ainsi, la mise en échec peut être appliquée. AUCUN APPEL DE PUNITION

___________________________________________________________________________________________________________________

Exemple 4

Décision : Sur cette séquence, le joueur des blancs n’a pas l’intention de jouer la rondelle. Notre point est référence ici est son bâton (dans la mauvaise direction et non en contact avec la surface de jeu). Ainsi, la mise en échec NE PEUT PAS être appliquée. 2 MINUTES POUR MISE EN ÉCHEC ILLÉGAL

___________________________________________________________________________________________________________________

Exemple 5

Décision : Sur cette séquence, le joueur des noirs n’a pas l’intention de jouer la rondelle. Notre point est référence ici est son bâton (non en contact avec surface de jeu). Ainsi, la mise en échec NE PEUT PAS être appliquée. 2 MINUTES POUR MISE EN ÉCHEC ILLÉGAL

___________________________________________________________________________________________________________________

Exemple 6

Décision : Sur cette séquence, le joueur en foncé arrive dans l’angle mort du joueur blanc. Cette mise en échec est dangereuse est a été appliqué dans le dos du joueur blanc. 2 MINUTES + EXTRÊME INCONDUITE (EXPULSION, SUSPENSION) POUR MISE EN ÉCHEC PAR DERRIÈRE.

___________________________________________________________________________________________________________________

Cet article a été mis en ligne par le comité régional des officiels (CRO) pour la saison 2021-2022.